Les Bibliomakers Saison 2 Ep.1 (ils reviennent)

Le Contexte :

C’est la 4ème édition de Numok, le festival numérique des Bibliothèques de Paris. C’est l’occasion pour les bibliothécaires de s’inspirer du monde des Makers* et de fréquenter FABLAB* et Makerspace*, d’utiliser leurs outils numériques et de s’approprier cette culture qui met l’accent sur la technologie dans une démarche DIY (Do It Yourself).

Ce projet a pour finalité de proposer durant le festival Numok mais aussi toute l’année dans les #bib2Paris des ateliers autour de la culture maker. On dit souvent que le chemin parcouru est aussi important que l’objectif final, c’est pourquoi les bibliothécaires dans une démarche formative vont s’appliquer à eux-même la démarche maker. Appelons-les donc les Bibliomakers ;-))

Savoir Faire & Savoir Etre (ensemble)

En quoi cette culture maker bâtit autour du DIY* et aussi surtout du DIWO* (Do it With Other) peut-être inspirante pour nos projets numériques inclusifs en médiathèque ?

Le « FAIRE » nous permet de travailler la littératie numérique (la nôtre et celle de nos usagers) dans une démarche active, participative et ludique. L’apprentissage et l’acquisition de compétences informatiques simples ou complexes se fait pair à pair (P2P) au service d’un projet individuel ou collectif.

L’objectif :

L’objectif des bibliomakers pour cette saison 2 est de fabriquer un module additionnel au Bibliofab* pour pouvoir élargir la gamme des activités déjà proposées.

Les contraintes :

Le MiniBibliofab (nous l’appellerons comme ça pour l’instant, il n’a pas encore de nom officiel Poke @bibliocité ^^ ) doit pouvoir fonctionner avec ou sans le Bibliofab, il doit être solide, smart et mobile et bien sûr être fabriqué des mains de bibliothécaires (bon ok… avec l’aide l’expertise et la maîtrise de notre Fablab Manager favori Casimir du Fablab Wheeldo). Comme son grand frère il circulera de bibliothèque en bibliothèque parmi les #bib2Paris.

Les Contenus :

4 types d’ateliers avec les usagers seront possibles :

  • Tiroir 1 « les bijoux » : bijoux à créer soit-même et machine à badge. utilisation possible et probable de la imprimante 3d
  • Tiroir 2 « fer à repasser » : papier transfert, perles à repasser, t-shirts et tote bags vierges ; utilisation possible et probable de la découpe vinyle
  • Tiroir 3 « Tesla » : boîtes d’initiation électriques Littlebits, LED ; fils de cuivre, matériels pour ateliers e-textiles
  • Tiroir 4 « I, robot » : Montage, robotique, programmation, initiation au code avec les robots Mbot de Makerblock

1ere étape Brainstorming

Tout commence toujours par une séance de brainstorming, allez on sort les Post-it et les crayons !

au début, on a ça :

DSC_0592

DSC_0593

Et après le travail de design sur Sketchup de Casimir on arrive ça : Clap, Clap Clap !

SuperMiniBiblioFab

IMG_20181012_130737_774

2ème étape : Le prototypage

Direction le Carrefour Numérique² pour utiliser la découpe laser (Trop bien !)

Intérêt : avec la réalisation de cette maquette d’une vingtaine de cm, les bibliomakers peuvent réellement se rendre compte de la viabilité du projet, d’ajuster si besoin, avant de passer en production finale. Sympa le futur hublot-expo-pédago.

Tatatatin !

DSC_0594

Au second plan la bouteille de Pauline1 qu’il ne faut pas jeter, hein, ok ?!

Prochaine étape la production aux ateliers Draft avec l’utilisation de la fraiseuse à commande numérique CNC ! C’est par ici !

*Lexique de la culture maker :

vocamaker

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s